Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Publié par Cristinou

Crème matifiante et apaisante peau mixte au Laurier
Crème matifiante et apaisante peau mixte au Laurier

Les ingrédients choisis

L'hydrolat de laurier noble : est purifiant, tonique astringent et antiseptique On l'utilise pour resserrer les pores de la peau grasse

L'hydrolat de faux patchouli tetradenia :

Le tetradenia est un puissant anti-viral et anti bactérien. Ses feuilles contiennent des substances volatiles di et sesqui terpènes qui confèrent à la plante des propriétés bactéricides, virucides et anti-inflammatoires.

Il convient particulièrement aux peaux acnéiques.

du vinaigre rosat : roses macérées dans du vinaigre de pommes il matifie et régule les peaux grasses à mixtes, La rose possède aussi des propriétés cicatrisantes

le beurre dur d'abeille émulsifiant qui permet d'utiliser peu ou pas d'huiles

L'extrait concentré de faux patchouli :

L'extrait du faux patchouli est puissant anti-viral et anti bactérien. Les feuilles du faux patchouli contiennent des substances volatiles di et sesqui terpènes qui confèrent à la plantes des propriétés bactéricides, virucides et aussi anti-inflammatoires.

l'extrait de faux patchouli convient particulièrement aux peaux acnéiques.

pour matifier et traiter l'extrait de saule blanc, acide salycilique végétal et naturel

le beurre de baies de laurier est utilisé principalement dans les produits de soins pour l'acné, la peau enflammée,

Ma formule en g ou %

naturalis ou bain marie et mixeur

tout ensemble sans dépasser 60°

50 hydrolat essentiel de laurier noble

14,5 hydrolat essentiel de faux patchouli tetradenia

2 vinaigre rosat

0,5 gomme tara

10beurre dur de cire d'abeille

5 beurre de baies de laurier

10 macérat essentiel peau mixte

1 conservateur 

5 extrait concentré de faux patchouli

2 poudre de saule blanc

Si vous n'aimez pas l'odeur du savon d'Alep, ne faites pas la recette, c'est elle qui l'emporte!

Personnellement, j'adore!

ingrédients dans ma boutique

Commenter cet article